Banner

Suite Tastevinesque (mp3)


La "SUITE TASTEVINESQUE" a été écrite au retour d'un chapitre de la célèbre "Confrérie des . Chevaliers du Taste-vin".Le siége de cette confrérie se situe à Nuits-Saint-Georges en Bourgogne. 
Au cours du"Chapitre des Sarments",en octobre 1989, le compositeur a été reconnu digne de faire partie de cette confrérie avec le grade de "Chevalier du Tastevin ".

 
La "SUITE TASTEVINESQUE" est construite en 3 parties. Ces 3 tableaux tentent d'exprimer musicalement les impressions du nouveau promu. 
L’œuvre est dédiée au parrain en Confrérie du compositeur, son ami Monsieur Albert DECHAUME. Elle est écrite pour harmonie, fanfare ou brassband.


I. "INTRONISATION" 


Chaque chapitre commence par la cérémonie d'intronisation des nouveaux chevaliers dans la salle d'Honneur du Château du Clos de Vougeot. 
Cette cérémonie est introduite par des sonneries de trompettes annonçant l'entrée du Grand Conseil de l'ordre de la Confrérie. C'est pour cette raison que la trompette commence l’œuvre seule. 
Elle introduit un thème majestueux et cérémonial. Ce thème sera ensuite repris par tout l'orchestre. Un second thème plus bavard (il y a plus de notes) et plus enjoué sera également présenté par les 
trompettes. Celui-la évoque les commentaires parfois humoristiques prononcés par les membres du Grand Conseil à l'égard des chevaliers postulants. Le premier mouvement se termine par la reprise du premier thème pour exprimer une dernière fois le cérémonial majestueux de ces intronisations.


II."CHATEAU DU CLOS DE VOUGEOT" 


Noble héritage des moines cisterciens, le Château du Clos Vougeot date des 12ieme et 16ieme siècles. Tous les chapitres y sont célébrés. Au cours de ce mouvement lent, basé sur un seul thème, le compositeur a voulu dépeindre l'élégance, la majesté et l'harmonie du merveilleux bâtiment. A cet effet, il a utilisé un accompagnement aux couleurs moyenâgeuses soutenu par un rythme obstiné


III. "DISNEE" 


Après son intronisation, le nouveau chevalier participe à sa première "disnée". Au cours de cette soirée mémorable, les mets et les vins de Bourgogne se succèdent entrecoupés d'intermèdes musicaux interprétés par les "Cadets de Bourgogne". 
Le célèbre "Ban Bourguignon" est également un rite au cours des chapitres. C'est cette atmosphère de fête et de gaieté qu' a voulu exprimer le compositeur en écrivant un mouvement très vif avec 
des allusions passagères au "Bon Bourguignon" et à une célèbre chanson bourguignonne ( "Et je suis fier d'être Bourguignon"). 
Les rythmes alertes de la partie centrale évoquent l'humour des différents orateurs qui interviennent au cours de la soirée. 
C'est un mouvement plein d'entrain et de bonne humeur. Le "Ban Bourguignon" termine l’œuvre en beauté.

DUREE

EDITEUR

 DEGRE

7'20"

ANDEL

 3

Home Contact FR NL EN